Automne
Le petit guide pratique

Avec l’automne qui s’installe, on rêve déjà de plats qui mijotent, de soirées à cocooner en famille et de grandes tablées à partager entre amis. Vous manquez un peu d’inspiration en cuisine ? No stress. Voici une petite séance de rattrapage pour démarrer l’automne du bon pied.

La viande rose et délicate du sanglier ou cochon sauvage a un goût de gibier vraiment authentique. La viande est aussi riche en minéraux et protéines. Le sanglier se prépare généralement mariné. Chez Delhaize vous trouverez le sanglier en carbonnades, steak, gigot ou filet à rôtir.

La biche a une chair rouge savoureuse, particulièrement tendre et raffinée. De plus, sa viande est riche en fer et kalium. Que vous optiez pour le rôti de filet, le gigot, le steak, les carbonnades ou la couronne : la biche reste le maître choix des connaisseurs de gibier. Un régal grillé, poêlé ou rôti.

La chair du faisan est la plus fine de tout l’assortiment de gibier. Pour garder cette viande maigre bien juteuse, bardez-la de lard et arrosez-la régulièrement avec le jus de cuisson. Disponible entier ou en côtelette, en filet ou en charcuterie. Ne manquez pas d’essayer le faisan à la brabançonne.

La sole limande est un poisson plat ovale originaire de Belgique ou d’Islande. Elle est le secret bien gardé des vrais amateurs de poisson parce qu’elle offre une délicieuse alternative à la sole, bien plus chère. Sa chair est blanche comme le lait et un rien plus tendre que la sole, mais ses filets sont un peu plus épais. Du coup, ils sont plus faciles à cuire.

Des moules en automne ? Plus que jamais ! Chez Delhaize, on trouve chaque jour, dès juillet, des moules fraîches, mais c’est dans les mois en ‘re’ qu’elles sont les meilleures. Pourquoi acheter des moules chez Delhaize ? Pour la fraîcheur et le pourcentage de chair par kilo. Nous garantissons le meilleur rapport chair-coquille. Bien vu, non ?

Le sébaste vit dans les eaux du nord : de la Norvège à l’Islande et au Groenland. Sa chair ferme et blanche est particulièrement savoureuse poêlée ou grillée. Donnez-lui encore plus de goût avec une marinade relevée. On peut aussi le fumer ou le mijoter. Bref : voilà un poisson plein de possibilités avec un excellent rapport qualité-prix.

Le bar se sent bien partout. Ce poisson ferme a une chair blanche délicate et une jolie peau. Astuce : la peau n’est pas seulement décorative sur l’assiette, elle empêche aussi le poisson de se défaire à la cuisson, qu’il soit poêlé, grillé ou poché. Un classique : le bar en croûte de sel qui préserve la pureté des saveurs.

Pour préparer de la comfort food, il faut du temps. Il n’y a pas que le résultat qui compte. Si vous laissez aux ingrédients le temps de cuire lentement, ils fondront dans la bouche.

La comfort food mêle différents goûts et textures. N’oubliez pas d’y ajouter la petite pointe d’acidité de dernière minute (p. ex. un trait de citron) ou un léger croquant (p. ex. des crudités colorées, des oignons frits, du fromage gratiné).

Le meilleur ami de chaque plat en cocotte, c’est le couvercle. En empêchant l’évaporation pendant la cuisson, il préserve l’onctuosité et la richesse des saveurs. Retirez-le en fin de cuisson pour laisser l’eau s’évaporer et épaissir un peu la sauce.

On passe en cuisine ?

On a plein de recettes à vous proposer sur www.delhaize.be.

Voir toutes les recettes

Plus de recettes d’automne ?

Ça tombe bien ! On en a plein à vous proposer sur www.delhaize.be.

Voir toutes les recettes